Sélection de la langue

Recherche

Le système canadien d’aides à la navigation

Le système canadien d'aides à la navigation aide les navigateurs à naviguer sécuritairement dans les eaux. Renseignez-vous sur les aides utilisées sur une voie navigable canadienne typique.

Transcription : Le système canadien d’aides à la navigation

Narrateur : Le système canadien d’aides à la navigation

Visuel 1 : Il y a un phare portant des bandes horizontales rouges et blanches et à l’extrémité supérieure est installé une lumière jaune qui éclaire en rond sur 180 degrés. Le phare est situé sur une petite ile entourée de grosses roches sur un fond de ciel bleu nuit. Éclairé par le phare, le titre du vidéo apparait en lettre blanche : Le système canadien d’aides à la navigation. Ce vidéo est en animation 2D. Après une courte introduction, nous serons à bord d’une embarcation et voyagerons sur un cours d’eau de l’entrée (avale) à la tête de la rivière (amont). Sur notre route, nous rencontrerons différents types d’aides à la navigation qui seront décrit tel qu’observé par le navigateur à bord de son embarcation.

Narrateur : Les aides à la navigation sont des dispositifs ou des systèmes externes a un navires

Visuel 2 : Nous sommes à l’embouchure de la rivière sur laquelle nous allons naviguer. A gauche (babord), il y a la côte avec un aspect surélevé et un phare portant des bandes horizontales rouges et blanches. A droite (tribord) la côte a un aspect plutôt plat. Entre les deux côtes, il y a la ligne d’horizon, un ciel bleu et quelques nuages blancs. En premier plan sur l’eau dans le coin inférieur droit, il y a notre embarcation de couleur blanche et grise avec une bande dorée étroite à l’horizontale sur la longueur de l’embarcation. Vers le centre de l’image, à mi-chemin entre notre embarcation et la côte à gauche (babord), il y a une bouée qui porte des rayures verticales rouges et blanches d’égale largeur. A droite(tribord), à mi-chemin entre l’embarcation et la côte il y a une bouée de couleur noire avec une large bande horizontale rouge.

Narrateur : …qui servent aux marins à déterminer leur position et leur course et pour les avertir des dangers ou des obstacles.

Visuel 3 : La vue aérienne d’une embarcation sur la rivière se dirigeant vers une ile à la droite complètement de l’image. Deux point indicateurs sont présents sur la rivière afin d’indiquer à notre embarcation les dangers, les obstacles et la direction à suivre.

Narrateur : Le système canadien d'aides à la navigation est composé d'un ensemble d'aides visuelles, sonores et électroniques.

Visuel 4 : Il y a trois images d’aides à la navigation comme si elles étaient vues d’un hublot. A gauche, dans le plus gros hublot, une répétition de l’image du phare portant des bandes horizontales rouges et blanche avec, à son extrémité supérieur une lumière jaune. Une petite image en haut à droite montre une aide fixe rayée rouge et blanche portant un feu. L’image en bas à droite, montre une bouée noire avec une large bande horizontale rouge portant un feu et deux voyant sphériques noirs un par-dessus l’autre. Les 3 images sont sur un fond bleu foncé.

Narrateur : Ce qui suit est une description des divers types d'aides à la navigation fixes et flottantes que vous rencontrerez en naviguant dans les eaux canadiennes.

Visuel 5 : Dix-huit sortes d’aides fixes et flottantes de couleur, de forme et de catégories différentes. Les bouées flottantes bougent au mouvement des vagues. Toutes ces aides et plus seront décrites dans cette vidéo.

Narrateur : Voici une représentation d'une voie navigable typique comportant des aides à la navigation. Suivez nous alors que nous rencontrons chaque type d’aide.

Visuel 6 : Une vue aérienne de la rivière sur laquelle nous allons naviguer, défilant de l’amont vers l’aval, étalant rapidement le balisage, ou la signalisation maritime qui sera expliquer dans ce vidéo. Avant de défiler vers l’aval, il y a à l’extrémité droite, une ile autour de laquelle nous naviguerons sécuritairement à l’aide de différentes aides à la navigation.

Narrateur : La navigation directionnelle telle qu'elle est présentée s'applique lorsqu'un navigateur se déplace vers l'amont (en partant de la mer, vers la source d'un fleuve, vers un port ou avec la marée montante).

Visuel 7 : Notre embarcation se dirige droit devant vers l’embouchure de la rivière afin de débuté notre voyage. Nous naviguerons de l’aval vers l’amont. Droit devant, des flèches indiquent la navigation directionnelle pour cette rivière. À l’embouchure de la rivière, sur la cote à bâbord (gauche), sur une pointe de terre rocheuse, il y a un phare portant des bandes horizontales rouges et blanche, à son extrémité supérieur une lumière jaune. A tribord(à droite), deux aides à la navigation flottantes , la première est une bouée avec des rayures verticales rouges et blanches d’égale largeur et l’autre, plus éloigné est noire avec une large bande horizontale rouge.

Narrateur : Nil

Visuel 8 : Nous sommes maintenant à bord de notre embarcation et le voyage débute. Une vue aérienne nous permet de constater que nous sommes sur l’eau et en mouvement et que nous nous dirigeons vers l’embouchure de la rivière.

Narrateur : La bouée de mi-chenal balise les atterrages, les entrées de chenaux ou les centres de chenaux. Elle peut être passée d'un côté ou de l'autre,…

Visuel 9 : Nous sommes au commandes de notre embarcation et il y a un écran de navigation juste devant. Au-delà de la proue, il y a une bouée de mi-chenal qui porte des rayures verticales rouges et blanches d’égale largeur, un voyant sphérique rouge et une lumière blanche et deux flèches légèrement arrondis qui indiquent la direction de passage de chaque côté de cette bouée. Au loin, sur l’avant tribord, une bouée noire avec une large bande horizontale rouge.

Narrateur : …mais devrait être maintenue à bâbord (gauche) lorsqu'on se déplace vers l'amont ou vers l'aval.

Visuel 10 : Nous gardons à bâbord la bouée de mi-chenal.

Narrateur : Les aides lumineuses majeures facilitent l'atterrage et aident les navigateurs à déterminer leur position.

Visuel 11 : Nous sommes maintenant sur la rivière. Par le travers à bâbord, il y a le phare situé sur une pointe de terre entourée de gros rochers. Sur l’avant tribord, une bouée noire avec une large bande horizontale rouge et un voyant formé de deux sphères noires superposées.

Narrateur : Les aides de danger isolées sont placées au-dessus d’un danger isolé qui est entouré d’eau navigable.

Visuel 12 : Nous sommes en mouvement et gardons une bouée de danger isolé noire avec une large bande horizontale rouge et un voyant formé de deux sphères noires superposées à tribord.

Narrateur : La bouée latérale tribord indique le côté tribord d'un chenal ou un danger à garder sur le côté tribord du navire.

Visuel 13 : Une vue aérienne de notre embarcation qui se dirige entre deux bouées latérales. À tribord, une bouée de tribord rouge équipé d’un voyant conique rouge pointant vers le haut et un peu plus loin, du même côté, un espar rouge avec un dessus conique. À bâbord, une bouée de bâbord verte équipée d’un voyant cylindrique(canne) vert et un peu plus loin, un espar vert a dessus plat.

Narrateur : Lorsque vous vous dirigez vers l'amont, gardez cette aide sur votre côté tribord (droit).

Visuel 14 : Nous nous dirigeons maintenant droit devant entre 2 bouées latérales, gardant la bouée de tribord rouge à tribord (droite) et la bouée de bâbord verte à babord (gauche). Un peu plus loin, quelques espars indiquant le chemin à suivre. Il y a aussi quelques aides fixes et flottantes plus au loin.

Narrateur : La bouée latérale bâbord balise le côté bâbord d'un chenal ou un danger à garder sur le côté bâbord du navire.

Visuel 15 : Nous avons passé la bouée de tribord. Droit devant, il y a une bouée de bâbord verte que nous garderons à bâbord de notre embarcation. Un peu plus loin, d’autre bouées indiquant le chemin à suivre. Il y a aussi quelques aides fixes et flottantes plus au loin.

Narrateur : Lorsque vous vous dirigez vers l'amont, gardez cette aide sur votre côté bâbord.

Visuel 16: Nous passons entre une bouée de bâbord verte à notre gauche et une bouée tribord rouge à notre droite.

Narrateur : Nil

Visuel 17 : Nous avons dépassé les 2 bouées latérales et 2 espars et nous nous dirigeons vers une ile. A bâbord, il y a l’embouchure d’un court d’eau et deux aides fixes de chaque côté. Droit devant notre embarcation il y a une aide flottante rouge avec une large bande verte et derrière cette aide il y a une ile.

Narrateur : Les aides lumineuses secondaires balisent des éléments d'importance latérale, comme l'ouverture d'un chenal ou d'un canal.

Visuel 18 : Nous sommes maintenant parallèle à l’embouchure du court d’eau et de chaque côté, il y a une aide lumineuse secondaire. Si on se dirigeait vers l’embouchure du court d’eau, on garderait à bâbord l’aide fixe blanche qui porte une bande verte et un feu et à tribord, l’aide fixe blanche qui porte une bande rouge et un feu

Narrateur : Une bouée de bifurcation de tribord balise l'endroit où un chenal se divise.

Visuel 19 : Nous avons passé les bouées de bâbord et tribord ainsi que l’embouchure du court d’eau et ses deux aides lumineuses secondaire. Nous nous rapprochons d’une aide de bifurcation de tribord et on la garde à tribord. Sur chaque côté de la bouée de bifurcation de tribord il y a une flèche pour indiquer que nous pouvons passé d’un côté ou de l’autre mais le chenal principal est à babord afin de garder la bouée de bifurcation de tribord à tribord de l’embarcation.

Narrateur : En se dirigeant vers l'amont, gardez cette bouée sur le côté tribord du navire quand vous souhaitez emprunter le chenal principal.

Visuel 20 : Nous nous dirigeons vers le chenal principal et gardons à tribord la bouée de bifurcation de tribord. Plus au loin, il y a aussi d’autres bouées indiquant le chemin à suivre et 2 aides fixes sur la côte dont nous parleront bientôt.

Narrateur : Une bouée de bifurcation de bâbord avec les couleurs opposées vous dirigera vers le canal droit.

Visuel 21 : Un gros plan sur notre bouée de bifurcation de tribord rouge et verte qui disparait et la bouée de bifurcation de bâbord apparait avec des couleurs opposées, soit verte avec une large bande rouge et un voyant cylindrique (canne) simplement pour démontrer que si une telle bouée était présente, une flèche blanche vers la droite(babord) de l’ile indique que le chenal principale serait à tribord.

Narrateur : Les alignements indiquent la route à suivre pour les navigateurs.

Visuel 22 : Nous sommes dans le chenal principal et nous avons gardé la bouée de bifurcation de tribord à tribord. Sur la côte, directement en face de notre embarcation il y a deux tours d’alignement lumineuses parfaitement superposées vers lesquelles notre embarcation se dirige. L’alignement est composé de 2 marques trapézoïdales rouges avec une bande verticale noire, une derrière l’autre, habituellement sur ou proche de la côte et lorsque parfaitement superposées pour le navigateur, indique la bonne route à suivre. Un peu plus sur tribord, il y a une bouée de bâbord et une bouée de tribord, indiquant le chemin à suivre pour rester dans le chenal principal.

Narrateur : Lorsque les deux marques de jour ou les deux feux sont alignés, le navire se trouve sur la trajectoire recommandée.

Visuel 23 : Une vue aérienne de notre embarcation sur la rivière dans le chenal principal s’enlignant parfaitement avec les deux marques fixes trapézoïdales suivant la route recommandée. Il y aussi plusieurs aides flottantes autour de l’ ile afin de montré les différentes routes sécuritaires possibles.

Narrateur : Consultez la carte pour savoir qu'elle est la partie du plan d'eau qui est desservie par l'alignement.

Visuel 24 : Un retour sur l’image montrant les deux tours d’alignement face à notre embarcation.

Narrateur : L'aide cardinale indique, par ses couleurs et sa marque supérieure, la direction cardinale des eaux les plus sécuritaires. Les symboles sont décrits dans la publication du Système canadien d'aides à la navigation.

Visuel 25 : Nous sommes dans le chenal principal à bâbord de l’ile et nous avons dépassé les feux d’alignement et passons entre deux bouées latérales rouge et verte. Nous continuons notre route et gardons à tribord une bouée cardinale Est noire avec une large bande jaune et portant une marque supérieur de deux flèches opposées, une vers le haut et l’autre vers le bas. Un peu plus loin à bâbord, une aides fixe avec un faisceau lumineux montrant une combinaison de couleur verte, blanche et rouge respectivement.

Narrateur : Un feu à secteurs est normalement divisé en secteurs de plusieurs couleurs. Ils fournissent une ligne d'alignement ou un avertissement aux marins.

Visuel 26 : Directement à bâbord, nous passons un feu a secteur qui démontre à tour de rôle ses caractéristiques de feu vert, blanc et rouge.

Narrateur : Une aide de mouillage interdit indique une zone où il n'est pas permis de jeter l'ancre. Consultez votre carte pour connaître les limites exactes de la zone. La zone peut contenir des tuyaux submergés, des câbles électriques, etc.

Visuel 27 : Nous arrivons en amont de la rivière et nous avons une vue général des prochaines aides à la navigation qui seront décrits. L’image zoom à gauche, sur une aide fixe de mouillage interdit illustré par le symbole d’une ancre noire rayée par une bande rouge diagonale allant du coin supérieur gauche au coin inférieur droit, au centre d’un panneau carré blanc. Une vue sous l’eau nous font voir des tuyaux et/ou des câbles submergées.

Narrateur : Les balises de jour sont des aides fixes non lumineuses. Tout comme pour les bouées latérales, le vert indique les limites à bâbord (côté gauche) et le rouge les limites à tribord (côté droit) pour les navires voyageant vers l'amont.

Visuel 28 : Droit devant, indiquant l’entré d’un chenal, deux balises de jours fixes. A bâbord du chenal, une balise de jour bâbord qui a la forme d’un carré noir centré sur un fond blanc et entouré d’une bordure verte. A tribord du chenal, une balise de jour tribord qui a la forme d’un triangle rouge centré sur un fond blanc et entouré d’une bordure rouge.

Narrateur : Les aides restantes sont toutes des "aides spéciales". Comme pour toutes les aides spéciales, surveillez les couleurs et les caractéristiques du feux. La forme de l'aide n'a aucune signification.

Visuel 29 : Quatre bouées spéciales flottantes de formes et couleurs différentes qui seront décrits sous peu.

Narrateur : Les bouées SADO sont des bouées scientifiques. Elles récoltent des données scientifiques.

Visuel 30 : Nous sommes maintenant arrêté et droit devant il y a plusieurs bouées spéciales et quelques embarcations. Un zoom est fait à droite, sur une bouée scientifique d’acquisition de données océanographiques SADO jaune, arborant différentes petites sondes et antennes.

Narrateur : Les bouées d’endroits interdits, marquent les zones dans lesquelles les bateaux sont interdits.

Visuel 31 : Plus au loin, quatre bouées d’endroit interdit blanches et portant un losange orange renfermant une croix orange ainsi que deux bandes horizontales oranges, une au-dessus du losange et une autre en dessous.

Narrateur : Les bouées de mouillage marquent le périmètre d'une zone de mouillage désignée. Veuillez consulter les cartes pour en connaître la profondeur.

Visuel 32 : Une embarcation jaune et blanche au milieu de quatre bouées de mouillages de couleur jaune portant le symbole d’une ancre noire.

Narrateur : Une bouée d'amarrage est employée pour l'amarrage des navires ou des embarcations.

Visuel 33 : Une autre embarcation jaune et blanche a côté d’une bouée d’amarrage blanche et orange, l’orange couvrant le tiers supérieur de la bouée au-dessus de la ligne de flottaison.

Narrateur : Ceci conclut notre voyage. Voilà les principales aides à la navigation que vous pourriez rencontrer.

Visuel 34 : Nous arrivons à destination et jetons l’ancre dans un périmètre défini par 4 bouées de mouillage. Nous partageons la zone avec une autre embarcation déjà à l’ancre.

Narrateur : Vous pourriez aussi apercevoir: La bouée de renseignements, qui fournit divers types d'informations, telles que les localités, les campings, etc.

Visuel 35 : De notre zone de mouillage nous voyons, à tour de rôle différentes bouées spéciales, donc : Une bouée de renseignements blanche portant le contour d’un carré orange ainsi que deux bandes horizontales orange, au-dessus et au-dessous du carré.

Narrateur : La bouée d’avertissement balise les dangers comme des zones de tir, des tuyaux submergés, etc.

Visuel 36 :…une bouée d’avertissement de couleur jaune.

Narrateur : La bouée d’obstacle, qui balise les obstacles trouvés au hasard tels que des petits hauts-fonds ou roches. Plus d'informations sur le danger sont illustrées à l'intérieur du losange.

Visuel 37 : Une bouée d’obstacle de couleur blanche et portant un losange orange et deux bandes horizontales orange, l’une au-dessus et l’autre au-dessous du losange.

Narrateur : La bouée de contrôle, qui indique certaines restrictions à respecter (telles que des limites de vitesse).

Visuel 38 : Une bouée de contrôle blanche portant le contour d’un cercle orange ainsi que deux bandes horizontales orange, au-dessus et au-dessous du cercle. On peut voir le cercle agrandit pour indiquer la restriction d’un maximum de 7.5.

Narrateur : La bouée de plongée, qui marque une zone où de la plongée sous-marine est en cours. Ces zones ne sont normalement pas cartographiées.

Visuel 39 : Une bouée de plongée blanche portant un drapeau rouge carré, traversé en diagonale par une bande blanche allant du coin supérieur gauche au coin inférieur droit.

Narrateur : La bouée de natation marque le périmètre d'une zone de baignade. Souvent, elles ne sont pas cartographiées.

Visuel 40 : Une bouée de natation de couleur blanche.

Narrateur : Les balises de jour de bifurcation bâbord et tribord sont des aides fixes non lumineuses qui marquent les endroits où un chenal se divise. Le chenal préféré est indiqué par une couleur, comme pour les autres aides.

Visuel 41 : et deux balises de jour de bifurcation; la balise de bifurcation bâbord est un carré vert sur un losange blanc entouré d’une bordure rouge. La balise de bifurcation tribord est un triangle rouge sur un losange blanc entouré d’une bordure rouge.

Narrateur : Pour plus d'informations, consultez la publication complète du Système canadien d'aides à la navigation sur le site web de la Garde côtière canadienne.

Visuel 42 : Il s’agit d’un écran d’ordinateur indiquant le site web du system canadien d’aides à la navigation.

Visuel 43 : Logo de la garde côtière canadienne

Lien connexe

Date de modification :