Information sur les services des hélicoptères de la Garde côtière canadienne

Découvrez nos responsabilités, nos stations, notre raison d’être et les défis auxquels nous sommes confrontés sur le terrain.

Sur cette page

Un pilote d’hélicoptère au poste de pilotage, vue de l’arrière.

Un pilote d’hélicoptère au poste de pilotage, vue de l’arrière.

Services par hélicoptère

Nos activités précises dépendent des besoins du programme ou du ministère que nous soutenons.

Aides à la navigation

Le programme Aides à la navigation utilise des hélicoptères pour transporter le fret et le personnel vers des sites éloignés non accessibles par d’autres moyens, comme les phares. Il utilise des hélicoptères pour :

  • l’entretien de l’équipement
  • le transport des matériaux et de l’équipement
  • l’appui des équipes de travail dans l’exécution de leurs tâches, par exemple :
    • l’entretien des aides à la navigation maritime
    • la réalisation d’évaluations environnementales
    • l’inspection de sites pour déterminer les structures et installations à enlever
    • l’installation et la mise à l’essai de nouveaux équipements dans des stations automatisées éloignées

Les aides à la navigation maritime se trouvent souvent à des endroits éloignés. L’envoi d’une équipe par hélicoptère lui permet de travailler pendant les heures normales. Cela lui permet également de retourner à la base à temps pour terminer d’autres travaux dans la même journée.

Services de communications et de trafic maritimes

Les Services de communications et de trafic maritimes utilisent des hélicoptères pour transporter le personnel et l’équipement vers des installations de communication éloignées. Ces tours contiennent des équipements techniques complexes, comme des radiophares, des répétiteurs et des systèmes de positionnement global. Ces équipements ont besoin d’un entretien périodique. Lorsque l’un d’entre eux tombe en panne, une équipe technique doit le réparer le plus rapidement possible.

Même si une tour est accessible par la route, cela peut prendre plusieurs jours à une équipe pour s’y rendre et effectuer les réparations. Les hélicoptères permettent d’intervenir rapidement, ce qui laisse le temps de réaliser d’autres tâches.

Déglaçage

Les hélicoptères appuient les activités de déglaçage de la Garde côtière canadienne dans :

Ils effectuent des missions de reconnaissance des glaces pour les capitaines de navires en décollant directement à partir de leurs brise-glaces. Cela aide le programme de lutte contre les inondations en fournissant de l’information à jour sur l’état des glaces dans un rayon de 5 kilomètres du navire dans toutes les directions. Ils fournissent également des rapports jusqu’à 160 kilomètres devant le brise-glace et le navire ou le convoi qu’ils peuvent escorter.

Les hélicoptères soutiennent également l’utilisation économique des brise-glaces. Ils peuvent rapidement déterminer si des demandes imprévues de services d’escorte dans les glaces ou de déglaçage supplémentaire des ports sont nécessaires avant que le brise-glace ne soit déployé.

Les hélicoptères aident à garder les ports canadiens ouverts pendant le programme de déglaçage hivernal. Les données de reconnaissance des glaces qu’ils recueillent fournissent des renseignements exacts et opportuns sur les glaces à l’industrie du transport maritime au Canada. Ces renseignements sont utilisés pour mettre à jour les cartes des glaces et faciliter la navigation dans les glaces pour les navires commerciaux. Cela réduit la demande de services directs de brise-glace, ce qui permet d’économiser de l’argent et de réduire les retards pour la navigation.

En plus d’appuyer la reconnaissance tactique des glaces, les hélicoptères situés sur les brise-glaces :

Intervention environnementale

Le programme d’intervention environnementale utilise des hélicoptères pour transporter le personnel et l’équipement dans des régions éloignées ou inaccessibles en cas de catastrophe ou d’urgence.

Les hélicoptères et les aéronefs à voilure fixe jouent un rôle essentiel dans la détection des déversements et la patrouille des zones à risque élevé et sensibles pour repérer la pollution marine. Lorsqu’un déversement survient en raison de l’échouement ou du naufrage d’un navire, les hélicoptères peuvent intervenir rapidement pour :

Le programme d’intervention environnementale tire profit de la disponibilité des hélicoptères pour appuyer ses opérations. Il prend aussi avantage de leur capacité de transporter du personnel, des fournitures et de l’équipement sur des terrains difficiles.

Recherche et sauvetage

Des hélicoptères peuvent être dépêchés sur les lieux d’un incident pour effectuer des opérations de recherche et sauvetage s’ils sont disponibles et à proximité. Leur capacité à parcourir de longues distances dans n’importe quelle direction à grande vitesse permet d’intervenir le plus rapidement possible en cas d’urgence.

Sciences

Diverses directions scientifiques de Pêches et Océans Canada utilisent des hélicoptères pour appuyer les projets de recherche en cours.

Les hélicoptères peuvent se rendre à des endroits hors de portée des navires scientifiques de la Garde côtière canadienne. Cela permet au programme scientifique de réaliser :

Par exemple, en été, les hélicoptères transportent les équipes et les instruments vers les stations hydrographiques de l’Arctique.

Conservation et protection

Les agents des pêches utilisent régulièrement la flotte d’hélicoptères de la Garde côtière canadienne pour patrouiller les zones désignées sur chaque côte.

Ils les utilisent également à la fin de l’hiver et au printemps pour des activités de surveillance, comme le recensement des phoques et la gestion de la chasse au phoque.

Stations

Les hélicoptères appuient notre service aérien avec une flotte de 22 aéronefs à voilure tournante (15 de transport léger et 7 de transport moyen), stratégiquement situés dans 9 bases partout au Canada.

Base Hélicoptères
Victoria (C.-B.)
  • 3 Bell 429
  • 1 Bell 412
St. John’s (T.-N.-L.)
  • 2 Bell 429
  • 1 Bell 412
Saint-Jean (N.-B.)
  • 1 Bell 429
Shearwater (N.-É.)
  • 2 Bell 429
  • 1 Bell 412
Stephenville (T.-N.-L.)
  • 1 Bell 429
Québec (Qc)
  • 4 Bell 429
  • 1 Bell 412
Parry Sound (Ont.)
  • 1 Bell 429
  • 1 Bell 412
Prince Rupert (C.-B.)
  • 2 Bell 429
Charlottetown (Î.-P.-É.)
  • 1 Bell 429

Le Canada a également fait l’acquisition d’un simulateur d’hélicoptère qui sera opérationnel à partir de 2019.

Objectifs

Nos objectifs opérationnels comprennent :

Nous visons également à soutenir notre personnel dans ses fonctions en :

Notre personnel est responsable de faire venir des techniciens pour travailler sur l’équipement des bases d’hélicoptères. Ces bases ne sont souvent accessibles que par hélicoptère ou par bateau, car elles se trouvent dans des tours et des phares sans surveillance situés sur des points, des promontoires ou des sommets montagneux. Nos pilotes d’hélicoptère restent avec les techniciens jusqu’à ce que le travail soit fait pour s’assurer que les conditions météorologiques ou la faune ne nuisent pas à leur départ sécuritaire.

Défis

Les hélicoptères nous permettent de nous acquitter de nos responsabilités dans certaines des conditions opérationnelles et environnementales les plus exigeantes et les plus difficiles qui soient, notamment :

Les hélicoptères sont plus pratiques que les véhicules de surface pour accéder aux tours et aux phares le long des côtes accidentées. Dans ces situations, l’accès par la mer est difficile et potentiellement dangereux, alors que les hélicoptères consomment moins de carburant et couvrent beaucoup plus de nœuds.

Les conditions météorologiques imprévisibles présentent également des défis, car elles peuvent causer des :

Nous répondons à ces défis en :

Date de modification :