NGCC George R. Pearkes

Détails du navire

Consultez les détails au complet du NGCC George R. Pearkes

 

Le navire NGCC George R. Pearkes de la Garde côtière canadienne

Construit en 1986 en Colombie-Britannique, le NGCC George R. Pearkes est un brise-glace léger/grand baliseur. Il oeuvrait dans les régions du Pacifique et de Québec avant d’être affecté la région de Terre Neuve et du Labrador en 2004.

Ce navire porte le nom de M. George R. Pearkes, qui a servi lors des deux guerres mondiales et qui a reçu la Croix de Victoria. M. Pearkes a atteint le rang de major-général, a été nommé ministre de la Défense nationale, pour ensuite devenir lieutenant-gouverneur de la Colombie-Britannique.

Le Pearkes sert au mouillage, à la récupération et à la surveillance des bouées, au programme de Service environnemental atmosphérique de bouées (système d'acquisition de données sur les bouées au large), à des programmes de construction, à des opérations de recherche et de sauvetage, au déglaçage, au contrôle de la pollution, au travail scientifique en matière de surveillance des pêches et à des activités de recherche et développement.

Le Pearkes comporte un groupe électrogène diesel électrique AC/AC et trois génératrices principales à 16 cylindres qui procurent 6 600 kilowatts de puissance. Il est équipé de deux hélices fixes, d’une génératrice auxiliaire V8 et d’une génératrice V6 pour alimentation de secours. Le navire est également muni d’un propulseur d’étrave, d’un portique rapide avec trois treuils sur le pont du coffre, capables de soulever vingt, huit et cinq tonnes respectivement. Un dévidoir de corde motorisé de 12 tonnes est fixé sur le pont arrière afin d’arrimer le câble de remorquage du navire. Il transporte une embarcation de sauvetage fermée pour 66 personnes ainsi que trois canots de sauvetage pour 20 personnes. Il y a également un canot de sauvetage pour 10 personnes qui peut être déployé durant des opérations de recherche et de sauvetage. Le navire est équipé d’un chaland automoteur et d’une embarcation rapide de sauvetage, les deux étant mis à l’eau à partir de bossoirs.

Le pont d’envol du Pearkes, avec hangar téléscopique, peut loger deux hélicoptères, ainsi qu’un poste de ravitaillement en carburant.

L’équipement de navigation à bord regroupe deux compas gyroscopiques, un radar en bande X et S, un système de cartographie électronique, un autopilote, un loch, deux unités de Système mondial de localisation, un Loran-C, un radiogoniomètre, un VHF-DF et deux échosondeurs. Le navire est également doté d’équipement de Système mondial de détresse et de sécurité en mer. Les télécommunications par satellite sont assurées par Internet, et le navire possède un télécopieur météorologique permettant de recevoir des cartes météorologiques.

Le Pearkes propose une cale principale pouvant contenir une cargaison de 980 m3, qui est surtout utilisée afin d’arrimer les aides à la navigation pendant les programmes de bouées. Le chargement et le déchargement des marchandises sont facilités par le grand portique rapide. La cale est protégée par un panneau d’écoutille hydraulique étanche qui peut être commandé à partir du pont du coffre.

Les provisions et les petites pièces d’équipement peuvent être abaissés dans l’aire de cargaison secondaire du navire, par une plus petite écoutille au pont arrière. Deux grues (à charge maximum pratique de deux tonnes) sur le pont d’envol peuvent servir à cette fin.

L’équipage du navire compte 25 membres. En tout temps, au moins un membre de l’équipage à bord est un spécialiste du sauvetage.

Détails au sujet du navire
DétailsMesures
Longueur 83 mètres
Largeur 16,2 mètres
Calaison (La profondeur à laquelle le navire repose dans l’eau.) 6,2 mètres
Déplacement (Le poids du navire.) 3 809 tonnes brutes
Puissance 8 847 hp
Vitesse maximum 15 noeuds
Régime de croisière 11 noeuds