Une carrière en qualité d'officier des Services de communication et de trafic maritimes


Témoignage

« C’est moi qui suis constamment en contact avec les navigateurs en détresse qui sont incapables d’améliorer leur situation et je m’efforce de convaincre ces gens que tout ira bien. Imaginez à quel point il serait effrayant de vous trouver sur votre embarcation à voile, perdu dans la pénombre et tentant de retrouver votre chemin dans une tempête – mais qu’au moment d’appeler à l’aide, une voix vous répond sur-le-champ. Le soulagement qu’ils ont ressenti et les remerciements qu’on m’a adressés parce que j’étais la voix de la raison – tout cela me fait apprécier mon travail. » – Shane W., officier des Services de communication et de trafic maritimes, Colombie-Britannique

Qu’est-ce qu’un officier des Services de communication et de trafic maritimes ?

En tant qu'officier des Services de communication et de trafic maritimes, vous êtes les yeux et les oreilles du trafic maritime canadien. Vous travaillez au nom de la Garde côtière canadienne à titre d'intervenant de première ligne pour les navires en détresse. Vous supervisez également la sécurité des voies navigables du Canada en communiquant avec les navires, en diffusant des bulletins météorologiques, en surveillant le trafic maritime afin d'éviter les accidents et en veillant à ce que les navires respectent les lois canadiennes. Vos services contribuent à la protection de vies humaines en mer, à la conservation du milieu marin et à la gestion efficace du trafic maritime.

Cette carrière est faite pour vous si vous recherchez un travail excitant, au rythme soutenu et que vous êtes capables d'effectuer plusieurs tâches simultanément tout en conservant votre calme, vos idées claires et votre concentration.

Responsabilités

En tant qu'officier des Services de communication et de trafic maritimes, vos missions comprennent :

  • la prestation de services de communication et de trafic maritimes à l'industrie du transport maritime, aux divers ministères fédéraux et provinciaux, aux plaisanciers et aux pêcheurs;
  • la coordination du trafic maritime en tout temps afin de réduire les risques d'accidents;
  • l'intervention afin d'empêcher les collisions, les échouements et les heurts;
  • la surveillance continue de toutes les fréquences maritimes;
  • la réponse aux appels de détresse;
  • l'intervention à titre d'intermédiaire entre les services de recherche et sauvetage et les navires en danger;
  • la communication des besoins des navires aux équipes à terre.

Cette carrière me convient-elle ?

Les qualités et les centres d'intérêt présentés ci-dessous sont indispensables pour pouvoir prétendre à cette carrière :

  • intérêt pour le milieu marin;
  • bonnes capacités de communication à l'oral;
  • initiative, jugement et résistance au stress;
  • capacité à effectuer plusieurs tâches et à gérer de nombreux enjeux à la fois;
  • capacité à travailler en équipe;
  • intérêt pour l'utilisation de matériel de pointe;
  • bilinguisme;
  • capacité à travailler avec des horaires irréguliers sur des périodes de 8 à 12 h (de jour comme de nuit).

Possibilités de carrière

  • chef d'équipe d'un centre des Services de communication et de trafic maritimes;
  • officier des Services de communication et de trafic maritimes;
  • instructeur au Collège de la Garde côtière canadienne;
  • divers postes au sein de la fonction publique fédérale.

Exigences en matière de formation et d'éducation

Le Collège de la Garde côtière canadienne, à Sydney (Nouvelle-Écosse), est l'unique institution à offrir une formation d'officier des Services de communication et de trafic maritimes. Le programme de formation de 25 semaines est offert dans les deux langues officielles et comprend une combinaison de cours théoriques et de cours pratiques avec des simulateurs. Une fois que les étudiants ont réussi le programme de formation du Collège, ils effectuent une formation en cours d'emploi de trois à six mois dans un centre des Services de communication et de trafic maritimes, puis reçoivent leur certification d'officiers des Services de communication et de trafic maritimes.