Plan intégré des ressources humaines et des activités 2018

Table des matières


Sommaire exécutif

Navire de la Garde côtière en construction (classe Baie)

Plus de 800 millions de dollars dans la Garde côtière au cours des 5 prochaines années afin de rajeunir notre équipement et notre flotte, de recruter plus de 800 membres...

Depuis plus d’un demi-siècle, la Garde côtière canadienne remplit fièrement ses obligations sur les océans, les Grands Lacs et les voies navigables importantes du Canada. Aujourd’hui, des difficultés croissantes dans le milieu marin du Canada, partiellement causées par le changement climatique et l’incertitude entourant l’environnement de sécurité à l’échelle mondiale dans le domaine maritime, ont mis en lumière l’importance d’une Garde côtière fiable et compétente.

Au cours d’une journée normale, la Garde côtière dirige la coordination de 16 interventions en cas d’incident maritime, aide 43 personnes et sauve 9 vies. Sans notre organisation, le Canada ne serait pas bien équipé pour réagir aux événements spéciaux qui surviennent tous les jours dans nos eaux.

Dans le cadre du Plan de protection des océans, la Garde côtière a reçu un soutien sans précédent pour mieux protéger les côtes et les voies navigables du Canada, améliorer la sécurité maritime et établir des partenariats significatifs avec les collectivités autochtones et côtières.

Le gouvernement fédéral investira plus de 800 millions de dollars dans la Garde côtière au cours des 5 prochaines années afin de rajeunir notre équipement et notre flotte, de recruter plus de 800 membres et de permettre à notre organisation de se concentrer davantage sur les mesures préventives.

Ces changements auront un impact important. Même si nous offrons et continuerons d’offrir une plateforme pour soutenir nos partenaires, on nous a également donné le mandat et l’orientation pour agir de façon proactive, surtout en ce qui a trait aux interventions en cas de pollution marine. Par exemple, la Garde côtière continue de faire avancer la stratégie nationale du gouvernement du Canada visant les navires naufragés et abandonnés, y compris la nouvelle loi visant à renforcer la responsabilité des propriétaires de navires.

La Garde côtière continue de développer son plan de renouvellement de la flotte en consultation avec ses partenaires et ses intervenants, afin de s’assurer d’avoir les bons outils pour appuyer son mandat et les grandes priorités du gouvernement du Canada. La construction de nouveaux navires prend du temps, et la Garde côtière prend des mesures pour assurer la prestation continue des services, notamment en prolongeant la durée de vie des navires existants et en faisant l’acquisition de nouveaux navires.

Entre-temps, la Garde côtière travaille en étroite collaboration avec l’industrie maritime pour soutenir le succès continu de l’économie canadienne. Nous encourageons également l’innovation, y compris les projets qui visent à réduire l’impact de nos activités sur l’environnement, comme les solutions potentielles qui permettraient d’exploiter l’énergie cinétique des navires pour réduire leur dépendance aux combustibles et les émissions de gaz à effet de serre connexes.

Dans l’Arctique, le trafic maritime augmente malgré des conditions d’exploitation difficiles. La Garde côtière y accroît donc sa présence afin d’améliorer la sécurité maritime et les mesures de protection de l’environnement dans la région. Dans ce contexte, notre organisation renforce ses relations avec les collectivités autochtones et nordiques afin d’accroître la collaboration sur les questions maritimes.

Le Plan intégré des ressources humaines et des activités de 2018 de la Garde côtière fournit des renseignements détaillés sur ces thèmes et plus encore. Les lecteurs approfondiront leur compréhension de l’identité et de l’orientation de la Garde côtière canadienne au fur et à mesure que l’organisation évolue dans le but de relever les défis changeants en matière d’environnement, d’économie, de sûreté et de sécurité dans le domaine maritime du Canada.

Date de modification :