Sélection de la langue

Recherche

Bénévoles

Souhaitez-vous faire du bénévolat à la Garde côtière canadienne?

Vous pourriez vous joindre à la Garde côtière auxiliaire canadienne et devenir bénévole de recherche et sauvetage (SAR)! Les bénévoles de SAR sont le plus souvent des navigateurs expérimentés qui combinent leur passion pour la navigation à leur désir d’aider les autres.

Qu’est-ce que la Garde côtière auxiliaire canadienne?

La Garde côtière auxiliaire canadienne (GCAC) est un réseau d’organismes sans but lucratif qui, en tant que partenaires officiels de la Garde côtière canadienne, augmentent la capacité d’intervention de recherche et de sauvetage (SAR) en mer dans les eaux qui relèvent du mandat fédéral de SAR. La Garde côtière auxiliaire appuie la Garde côtière, la Défense nationale et Transports Canada au moyen de programmes de SAR et de sécurité nautique.

En matière de SAR, il est essentiel de disposer d’un nombre suffisant de bateaux de sauvetage pour assurer la meilleure couverture possible afin que les sauveteurs puissent se rendre immédiatement sur les lieux d’un incident. La réaction doit être rapide; des vies en dépendent.

La plupart des appels proviennent de l’un des trois centres canadiens conjoints de coordination des opérations de sauvetage (CCCOS). Ces centres, dont le personnel est composé de coordinateurs de SAR des Forces armées canadiennes et de la Garde côtière canadienne, sont en alerte 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, toute l’année.

Les centres de sauvetage font intervenir les ressources les plus proches et les plus appropriées pour répondre à un appel à l’aide.

Le saviez-vous?

La Garde côtière auxiliaire canadienne est un acteur important du réseau national d’intervention en recherche et sauvetage (SAR) du Canada. Chaque année, elle intervient dans environ 25 % des quelque 7 000 incidents en moyenne de SAR en mer et de catégorie humanitaire. Cela se traduit par plus de 200 vies sauvées chaque année.

Réseau des bénévoles et flotte

La Garde côtière auxiliaire canadienne (GCAC) est composée de près de 4 000 bénévoles dévoués. Ses membres sont principalement des exploitants d’embarcations de plaisance et des pêcheurs commerciaux qui utilisent leurs propres navires ou des bateaux appartenant à la communauté pour l’éducation à la sécurité nautique et les activités en rapport avec la recherche et le sauvetage.

Actuellement, la flotte de la GCAC compte un millier de bateaux. Elle est composée de nombreux bateaux exploités par leur propriétaire (pêcheurs commerciaux, bateaux de plaisance). Toutefois, certaines organisations de la GCAC s’appuient largement sur des navires de SAR spécialisés appartenant à la communauté.

Tous les bateaux doivent répondre à des normes strictes pour faire partie de la flotte de la GCAC. Les membres sont responsables de l’entretien de leurs bateaux. Ils sont également tenus de les munir de l’équipement de navire exigé par la réglementation fédérale, tandis que la Garde côtière assume les coûts liés aux opérations spécialisées de SAR et aux premiers secours.

Que font les bénévoles?

Les bénévoles agissent dans le cadre du mandat de la Garde côtière canadienne et sont financés par elle par l’intermédiaire d’accords de contribution. La mission de la Garde côtière auxiliaire est de sauver des vies sur l’eau.

Le premier rôle d’un bénévole est de secourir des personnes en difficulté ou en détresse sur l’eau. Les bénévoles doivent être disponibles principalement pendant la saison de navigation pour répondre aux appels. Ils doivent également suivre une formation et participer à des exercices pratiques pour entretenir leurs compétences et être prêts quand cela compte vraiment.

Pour prévenir les accidents et les pertes de vie, les bénévoles accomplissent également les tâches suivantes :

  • Inspections de courtoisie des embarcations de plaisance et des petits bateaux de pêche
  • Démonstrations de matériel de sécurité maritime
  • Participation à des cours sur la sécurité nautique, à des expositions et à des salons nautiques

Le saviez-vous?

En 2018, les membres de la Garde côtière auxiliaire sont intervenus à la suite de plus de 1 700 appels de SAR et ont participé à plus de 135 000 heures de formation et d’exercice.

Où puis-je faire du bénévolat?

Le territoire couvert par la Garde côtière auxiliaire canadienne est vaste. La zone de responsabilité du Canada en matière de SAR en mer s’étend sur 5,3 millions de kilomètres carrés et inclut des côtes parmi les plus découpées au monde. La Garde côtière auxiliaire canadienne est également présente sur de nombreuses eaux intérieures importantes du Canada, par exemple les Grands Lacs et la voie maritime du Saint-Laurent.

Il y a des gardes côtières auxiliaires canadiennes dans tout le pays :

Dans les villages du littoral, les marinas et les ports du Canada, les bénévoles sont organisés en unités qui effectuent les missions dans leur région. Chaque unité est dirigée par un chef d’équipe élu. Un groupe d’unités combinées forme une zone dirigée par un directeur.

Le saviez-vous?

La Garde côtière auxiliaire canadienne est l’une des organisations bénévoles de sauvetage en mer les meilleures, les plus sûres et dont le rapport coût-efficacité est le plus élevé au monde, comme en témoignent les nombreux prix nationaux et internationaux qu’elle a reçus.

Rémunération et avantages sociaux

Les bénévoles ne sont pas rétribués pour le travail qu’ils accomplissent. Toutefois, les bénévoles de la Garde côtière auxiliaire canadienne (GCAC) sont remboursés pour les dépenses admissibles liées à leur participation à des activités autorisées en mer (formation, frais de carburant, matériel de premiers secours et autres).

Du reste, les membres de la GCAC font partie d’une grande équipe dont l’histoire est émaillée de nombreux exploits, de missions couronnées de succès et de vies sauvées. On devient membre de la GCAC parce qu’on est motivé par la fierté et les remerciements des victimes et de leurs familles.

Comment devenir bénévole?

Vous maîtrisez bien la navigation et vous souhaitez aider les autres? Prenez contact avec le bureau régional de la GCAC le plus proche de chez vous pour savoir comment vous pouvez aider.

Pour en savoir plus

La Garde côtière auxiliaire canadienne

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :
Date de modification :