Sûreté maritime

Deux navires patrouilleurs des équipes d’application de la loi en matière de sûreté naviguant dans la rivière de Detroit

À la suite des événements du 11 septembre, le gouvernement du Canada a réévalué les vulnérabilités dans les réseaux de transport canadiens et a évalué la capacité des ministères et des organismes à corriger les lacunes dans leur structure de sûreté. Dans la Politique de sécurité nationale (PSN) qui en a découlé, il a été établi que les ressources maritimes et la capacité de collecte d’information maritime de la Garde côtière canadienne (GCC) de même que la capacité de surveillance aérienne du ministère de Pêches et Océans Canada (MPO) jouent un rôle clé dans l’appui de la sécurité nationale.

Deux employés faisant la surveillance du trafic maritime à un Centre des opérations de la sûreté maritime

Le rôle de la Direction de la sûreté maritime de la Garde côtière canadienne est de répondre aux attentes du gouvernement en ce qui concerne la contribution du Ministère à la sûreté nationale par l’exercice d’un leadership dynamique et d’une saine gestion du dossier de la sûreté maritime au sein du ministère des Pêches et océans.

La participation de la Garde côtière à la sûreté maritime repose sur l’obligation qui lui échoit en vertu de la Loi sur les océans de fournir des navires, des aéronefs et d’autres services maritimes à l’appui des priorités maritimes du gouvernement fédéral.

À l’appui de la sûreté nationale, la Garde côtière canadienne utilise sa flotte de navires, son expertise sur l’eau ainsi que de nombreux systèmes de surveillance des navires pour :

  1. sensibiliser les gens aux éventuelles menaces contre la sûreté maritime;
  2. appuyer l’application de la loi et la capacité d’intervention sur l’eau;
  3. renforcer la collaboration avec les ministères et les organismes dans le milieu de la sûreté maritime.