ARCHIVÉ - Plan d’activités de la Garde côtière canadienne de 2011 à 2014

Attention Cette information est archivée parce qu'elle est désuete et n'est plus pertinente.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'’a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'’appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez obtenir cette information dans un autre format en communiquant avec nous.

Introduction

La Garde côtière canadienne a développé un plan d’activités intégré afin de présenter d’une part, ses priorités, puis ses activités sur le plan opérationnel. Il s’agit d’une version élaborée des éléments de la Garde côtière canadienne (GCC) énoncés dans le Rapport sur les plans et les priorités du ministère des Pêches et des Océans (MPO) déposé chaque année au Parlement.

Le plan d’activités couvre une période de trois ans et fait l’objet d’une mise à jour chaque année. Certains des engagements et des initiatives décrits dans ce plan d’activités constituent des réponses aux examens et aux rapports. Pour cette raison, nous avons souligné au moyen d’acronymes les engagements concernant notre examen du budget de services votés de 2006, le rapport de 2007 de la vérificatrice générale (VG), le Plan d’action de gestion d’équité en matière d’emploi du MPO (PAG ÉE du MPO) de 2008-2011, la vérification du Commissaire à l’environnement et au développement durable (CEDD) de 2010, ainsi que les constatations du Sondage auprès des fonctionnaires fédéraux (SAFF) réalisé en 2008.

Le plan d’activités se divise en six sections :

  1. « Qui sommes-nous et ce que nous faisons » dans laquelle notre mandat, nos clients, notre structure et notre gestion, les résultats que nous tentons généralement de réaliser, ainsi que le lien qui existe entre nos activités et le travail des autres ministères du gouvernement sont définis.
  2. « Où nous en sommes actuellement », qui résume notre environnement opérationnel, ainsi que les incidences et les risques correspondants.
  3. « Notre centre d’intérêt », où l’on énonce nos priorités stratégiques.
  4. « Perspective régionale » où l’on décrit les activités particulières à une région.
  5. « Ce que nous faisons tous les jours », où l’on décrit nos activités opérationnelles, ainsi que nos services continus sont décrits.
  6. « Informations financières », où l’on décrit la répartition du financement obtenu du Parlement.

Le plan comporte également des annexes qui renferment de l’information sur nos dépenses d’immobilisations, ainsi que la façon dont nous répondons aux différentes recommandations de la vérificatrice générale.

Deux rapports d’étape sont publiés pendant l’année, l’un en milieu d’exercice et l’autre à la fin de l’exercice financier. Ces rapports d’étape sont affichés sur le site Web de la Garde côtière où ils sont accessibles à la population.

On peut trouver d’autres renseignements sur les activités de la GCC dans le Plan stratégique des ressources humaines, le Plan d’investissement intégré et le Rapport annuel de la flotte. Ces rapports sont disponibles, avec le Plan d’activités, sur le site Web des publications de la Garde côtière canadienne.

Vision

Grâce à l’innovation et l’excellence, un chef de file reconnu dans le domaine des services et de la sécurité maritimes.

Mission

Les services de la Garde côtière canadienne aident à répondre aux priorités du gouvernement du Canada et favorisent la prospérité économique, en plus de contribuer à la sécurité, l’accessibilité et la protection des eaux canadiennes.

Valeurs organisationnelles

  • Travail d’équipe
  • Professionnalisme
  • Intégrité
  • Service de qualité
  • Innovation