Système mondial de localisation différentiel (DGPS)

GPS et DGPS Simplifiés - Édition 2000

Cartes marines

Note : La présente section décrit de quelle façon les navigateurs peuvent utiliser le GPS/DGPS avec les cartes marines. Les mêmes principes s'appliquent à l'utilisation des cartes terrestres du GPS/DGPS dans les zones de couverture.

Si vous ne disposez pas de cartes, vous pouvez établir votre position par rapport aux objets environnants afin de rejoindre une position précédente. (Voir la section sur l'application pratique.) Une carte marine, un compas à pointe sèche ou un compas avec crayon et une règle droite sont des éléments essentiels à la sécurité sur l'eau.

La carte marine, qui est destinée en premier lieu à la navigation maritime, est une carte représentant les plans d'eau et les terres contiguës. Les navigateurs y trouvent une foule de renseignements : par exemple, la profondeur d'eau, l'élévation du terrain, la référence horizontale, la nature du fond, la position des aides et les dangers à la navigation.

Il y a plusieurs échelles de carte : les cartes à grande échelle couvrent des zones restreintes et les cartes à petite échelle couvrent des zones plus importantes. Pour plus de précision, nous conseillons d'utiliser les cartes à plus grande échelle.

Les cartes marines sont réalisées par le Service hydrographique du Canada (SHC). Au premier coup d'oeil, vous y constatez la présence de nombreux symboles et d'abréviations fournissant une foule de renseignements utiles aux utilisateurs. Pour faciliter le déchiffrage de ces symboles, abréviations, le SHC (www.chs-shc.gc.ca/) a publié le manuel Carte 1.

Les Avis aux navigateurs sont également un important outil qu'il convient de posséder. On y expose les modifications touchant la navigation et la façon de mettre les cartes à jour. On peut consulter cette publication à l'adresse Internet www.notmar.com

Lorsque vous utilisez un récepteur GPS ou DGPS, vous devez être en mesure de situer la position qu'il vous fournit par rapport à ce qui vous entoure. Si vous ne pouvez pas le faire, les renseignements que vous procure votre récepteur ne vous sont pas d'une très grande utilité. Pour vérifier votre position, vous devez reporter sur une carte la latitude et la longitude fournies par le GPS ou le DGPS. De même, pour planifier votre voyage, vous pouvez entrer dans le GPS ou le DGPS les données de latitude et de longitude relevées sur la carte.

Avant d'entreprendre quoi que ce soit, rappelez-vous que le navigateur doit choisir le bon niveau de référence qui est inscrit dans la note sur les références horizontales au bas de la note de titre (NAD 27 NAD 83). Certains récepteurs pourraient indiquer WGS 84 au lieu de NAD 83.

Si la note sur les références horizontales précise que la carte a été établie selon le système de référence nord-américain de 1983 (NAD 83), il faut alors choisir NAD 83 ou WGS 84 sur le récepteur GPS/DGPS et pointer directement les positions sur la carte, ou entrer les positions relevées sur la carte dans le récepteur, sous forme de point de cheminement.

Si la carte indique le système de référence nord-américain de 1927 (NAD 27), deux options s'offrent à vous :

  • vous pouvez sélectionner NAD 27 sur le récepteur GPS/DGPS et reporter les positions sur la carte ou entrer les positions dans le récepteur. Il se peut alors que vous ayez introduit une erreur de positionnement additionnelle pouvant aller jusqu'à 50 mètres dans certaines régions du Canada.
  • vous pouvez sélectionner NAD 83 ou WGS 84 et suivre les instructions manuelles d'addition ou de soustraction des constantes publiées aux données de latitude et de longitude avant de les reporter sur la carte. Pour entrer les coordonnées relevées sur la carte, il faut inverser l'opération mathématique avant d'entrer les valeurs du récepteur GPS/DGPS.

Toutes les cartes canadiennes sont converties au NAD 83 à mesure qu'elles sont renouvelées ou rééditées.

Exemple de renseignement figurant sur une carte :

Système géodésique : 

Système de référence géodésique de l'Amérique du Nord 1983 (NAD 83). Les positions basées sur NAD 27 doivent être corrigées de 0.30 seconde vers le nord et de 3.59 secondes vers l'est pour être en accord avec cette carte.


Commençons....

Des échelles de la longitude sont du nord au sud,  tandis que celles de la latitude sont du l'est à l'ouest.

 

La latitude et la longitude s'expriment en degrés, minutes et secondes.

(i.e. ° = degrés, ’ = minutes et ” = secondes)

Note :

Un (1) degré contient 60 minutes;

Une (1) minute contient 60 secondes; et

Une (1) minute de latitude = 1 mille nautique (1 852 mètres, soit environ 6 076 pieds).


(Veuillez prendre note que la Garde côtière canadienne recommande aux navigateurs de ne pas utiliser les aides à la navigation comme points de cheminement).

Choisissons une position sur la carte (c.-à-d. Cap St. Francis)

Pour trouver la latitude de Cap St. Francis, vous devez placer votre compas sur la ligne de latitude la plus proche.

En maintenant une pointe de votre compas sur cette ligne de latitude, ouvrez-le pour piquer l'autre pointe sur Cap St. Francis.

Une fois le compas en place (tentez d'être le plus précis possible car toute erreur vous rattrapera par la suite), ramenez les pointes du compas sur l'échelle de latitude (latérale) et notez cette latitude.

Figure 11 - Carte marine

La latitude de Cap St. Francis devrait être la suivante :

47° 48 minutes 32 secondes Nord


Répétez la même procédure pour obtenir la longitude. Utilisez la ligne de longitude la plus proche et l'échelle de longitude (haut et bas de la carte).

Figure 12 - Carte marine

La longitude de Cap St. Francis est la suivante : 52° 47 minutes 09 seondes Ouest.

Les coordonnées complètes de Cap St. Francis sont 47° 48 minutes 32 secondes Nord / 52° 47 minutes 09 secondes Ouest.

Rappelez-vous de ceci...

  • Lorsque vous prenez une position, soyez le plus précis possible.
  • On avise les navigateurs de ne pas utiliser les aides à la navigation comme points de cheminement à cause du risque de collision avec ces aides ou d'échouement sur les dangers que signalent ces aides.

Visualiser ce document avec Adobe Acrobat (2,2 Mo)