Aides à la navigation

Un homme entrain de descendre une bouée dans l'eau

Le Programme d'aides maritimes à la navigation de la Garde côtière canadienne dans la région du Pacifique dessert 27 000 km de lignes de côte accidentée de la côte Ouest du Canada. La ligne de côte de la C.-B. est parsemée de milliers d'affleurements rocheux, de corniches et de hauts-fonds. Selon le lieu où ces dangers à la navigation se trouvent, ils peuvent causer des dommages considérables aux navires et à l'environnement local. L'immense réseau de plus de 2 000 aides à la navigation de la Garde côtière canadienne du Pacifique est réparti de sorte qu'il avertit les navigateurs des dangers potentiels avant qu'ils ne causent d'importants dégâts. Le programme fournit, exploite et maintient un réseau d'aides à la navigation, à courte et à longue portées, à travers les collectivités côtières et les lacs intérieurs de la Colombie-Britannique et du Yukon.

La gamme de phares, de bouées, de balises et le Système mondial de localisation différentiel de la GCC aident les navigateurs à déterminer la position de leur navire, à se tracer une voie et à éviter les eaux dangereuses. Cependant, aussi répandus que puissent être ces marquages, il n'est souvent pas suffisant de ne se fier qu'à ces aides à la navigation. Les navigateurs ont la responsabilité d'être munis convenablement de l'équipement adéquat pour faire face aux conditions dangereuses qui peuvent se présenter. Grâce au réseau d'aides à la navigation de la Garde côtière canadienne et en utilisant les dernières cartes marines, la technologie GPS et le radar, les navigateurs disposent des bons outils pour naviguer en toute sécurité dans les eaux de la Colombie-Britannique.

Dans les eaux où le type et le volume du trafic utilisant les voies navigables justifient la mise en place d'aides à la navigation, la Garde côtière canadienne est responsable de fournir les systèmes pour accroître de façon fiable la sécurité de la navigation pour l'usage public. Les transporteurs commerciaux, les industries locales et étrangères dépendant du transport maritime, les navires de pêche, les exploitants de la navigation de plaisance et les autres ministères, agences et organismes gouvernementaux profiteront directement de ce programme.

Les aides à la navigation dans la région du Pacifique sont entretenus aux bases de la Garde côtière de Victoria et de Prince Rupert. Les techniciens des deux bases travaillent à l'entretien des bouées, des balises, des phares et des stations DGPS. La vaste gamme de navires et d'hélicoptères de la Garde côtière canadienne, stationnés à Victoria et à Prince Rupert, s'occupent de cette tâche à longueur d'année.

Le programme d'aides à la navigation de la Garde côtière a également la responsabilité de fournir de l'information détaillée sur le fonctionnement et les changements de certains aides spécifiques. Cette information est communiquée aux navigateurs par le biais des « Avis aux navigateurs maritimes », spécifiquement les NOTSHIP et les NOTMAR et les messages sur Internet. Le Service hydrographique du Canada reçoit aussi cette information qu'il inclut dans ses cartes hydrographiques.

En fournissant un vaste éventail d'aides à la navigation et une variété de communications sur la sécurité de la navigation, la Garde côtière canadienne facilite le mouvement sécuritaire et diligent du trafic maritime partout sur la côte de la C.-B.