Principes généraux

Avant d'opérer un transfert de produits pétroliers, il faut que les conditions suivantes soient réunies :

  • Un nombre suffisamment de personnes ayant reçu la formation appropriée a été affecté à l'opération.
  • Le chauffeur est posté près du camion, pour assurer la commande du débit de refoulement.
  • Le représentant maritime est posté près du navire, pour assurer la commande du pistolet de distribution et veiller à ce que le réservoir ne déborde pas.
  • Un personnel suffisant doit être en poste pour surveiller le flexible ou relayer les messages entre le chauffeur et le représentant maritime, dans le cas où ces derniers ne pourraient communiquer directement; tous les personnels clés affectés à l'opération doivent pouvoir communiquer clairement et facilement.
  • Des radios émetteurs-récepteurs sécurisés doivent être prévus au besoin pour faciliter la communication.
  • Le chauffeur doit connaître les exigences contenues dans le présent document et faire en sorte qu'elles soient respectées.

11.1 Avant le transfert

Avant de procéder à un transfert de produits pétroliers, il convient de faire six vérifications importantes :

  1. Le camion-citerne doit être situé dans un endroit sûr et approprié, pour éviter tout risque de dommage à l'espace environnant.

    Nota

    S'assurer que l'endroit où est stationné le camion est conforme aux exigences de la section intitulée « Site du transfert ».

    • Serrer le frein à main et/ou caler les roues.
    • Arrêter le moteur avant de connecter ou de déconnecter le flexible
  2. Le navire doit être convenablement accosté, dans un emplacement approprié, et il doit être prêt à recevoir le ravitaillement en toute sécurité.
  3. Un plan d'intervention d'urgence doit avoir été prévu pour permettre d'agir rapidement et efficacement au point précis où se fera le transfert.
  4. La liste de pointage doit avoir été remplie en deux copies (une copie pour le camion et une pour le navire).
  5. Le chauffeur et le représentant maritime doivent s'être entendus sur la quantité de carburant à transférer, en allouant une marge pour :
    • La dilatation thermique : le réservoir ne doit pas être rempli à plus de 95 % de sa capacité
    • La vidange du flexible une fois le remplissage terminé.
  6. Il faut prévoir de bons canaux de communication :
    • Entre le camion et le navire : le camionneur et le représentant maritime doivent pouvoir communiquer clairement et sans aucune interruption pendant toute la durée du transfert.
    • Entre le point de transfert et le bureau du port ou autres intervenants extérieurs, pour s'assurer que les moyens d'intervention requis seront mis en œuvre sans délai en cas d'accident.

Le transfert ne doit pas commencer avant qu'on ait établi que tous les moyens de communication sont en place.

Il faut immédiatement arrêter l'opération dès les premiers signes d'apparition d'un orage électrique.

11.2 Liste de pointage

Le camionneur doit être doté d'une liste de pointage appropriée pour s'assurer qu'il peut procéder à l'opération de transfert en toute sécurité. Cette liste doit être remplie et gardée à portée de main durant toute la durée de l'opération.

L'objet de la liste est de s'assurer que le camionneur et le représentant maritime sont « sur la même longueur d'onde » et qu'ils comprennent toutes les étapes et les conditions de l'opération. La liste permet également de vérifier que toutes les précautions requises sont en place.

On trouvera à l'annexe A la « Liste de pointage - Transfert de produits pétroliers » utilisée au port de Vancouver et dans d'autres endroits. Elle peut servir de modèle pour l'établissement d'une liste de pointage particulière.

En complétant et en signant la liste de pointage, le camionneur et le représentant maritime confirment qu'ils se sont dûment acquittés de leurs responsabilités.

Parmi les informations qui pourraient figurer sur une liste de pointage particulière, mentionnons :

  • Vérification du dispositif de mise à la masse
  • Vérification des extincteurs d'incendie
  • Vérification des conditions de marée
  • Vérification des raccords de flexible

NOTA

Aussi importante soit-elle, la liste de pointage ne saurait remplacer la parfaite assimilation des consignes contenues dans le présent manuel et la stricte exécution des modalités d'opération du transfert.

11.3 Amorce du transfert

Pour exécuter l'opération en toute sécurité, il faut avoir soigneusement exécuté tous les préparatifs requis et ne pas commencer avant d'avoir accompli toutes les étapes prévues.

  • Avant d'ouvrir le bouchon de l'orifice de remplissage, s'assurer que le dispositif est convenablement mis à la masse.
  • S'assurer que le pistolet et la tubulure de remplissage sont bien engagés dans le goulot et qu'ils sont en contact avec le bord de l'orifice.
  • Le représentant maritime doit se poster près de l'orifice de remplissage et donner le signal de déclenchement du transfert.
  • Le chauffeur doit se poster près des commandes du camion et attendre le signal du représentant maritime pour amorcer le transfert.
  • Le refoulement initial doit se faire en douceur, jusqu'à ce que la partie inférieure de la tubulure soit complètement immergée.
  • Si l'on détecte une trop forte pression, il faut immédiatement interrompre le refoulement jusqu'à ce que l'opération puisse être poursuivie en toute sécurité.

11.4 Fin du transfert

La plupart des déversements en cours de transfert se produisent à la fin de l'opération, pour la raison évidente que c'est à ce moment-là que les débordements sont le plus susceptible de survenir. Une vigilance constante est donc de rigueur.

  • Ralentir la vitesse de refoulement dès qu'on approche du niveau de plein; pour une meilleure maîtrise du débit, réguler celui-ci à partir du camion.
  • Surveiller le niveau de remplissage du réservoir par l'orifice de ravitaillement; ne pas attendre que le produit surgisse de l'orifice de mise à l'air libre.
  • Si l'on utilise un flexible de gros diamètre (plus de 25 mm, ou 1 po), ne pas couper l'alimentation soudainement : l'à-coup qui en résulterait pourrait endommager le flexible et les raccords.
  • Au moment de déconnecter le flexible ou le pistolet, prendre soin de ne pas faire de gouttes; prévoir un attrape-gouttes.
  • Après avoir déconnecter et fermé tous les éléments du dispositif de transfert, enlever la tresse de mise à la masse.

11.5 Vidange du flexible

Au moment de vidanger le flexible, éviter de laisser échapper du carburant ou de faire des gouttes qui pourraient polluer le milieu ou rendre le sol glissant.

  • Déconnecter le flexible à l'extrémité amont (camion) et le vider dans le réservoir du navire ou dans tout autre récipient approprié - pas de plastique!
  • Dans le cas d'un récipient portable, faire attention de ne pas trébucher et de répandre le produit par terre.
  • Boucher ou fermer soigneusement l'extrémité du flexible pour prévenir les gouttes.