Brise-glace polaire

Le NGCC Louis S. St Laurent, le plus grand et le plus performant brise glace de la Garde côtière canadienne (GCC), a 44 ans. Par conséquent, le budget de 2008 prévoyait un financement pour l’acquisition d’un nouveau brise glace polaire canadien polyvalent.

Conception du nouveau brise-glace polaire

Le brise-glace polaire portera le nom de l’ancien premier ministre John George Diefenbaker (NGCC John G. Diefenbaker), qui a été l’un des pionniers du développement et de la protection du Nord canadien. Le NGCC John G. Diefenbaker sera une des pièces centrales de l’importante Stratégie pour le Nord du gouvernement du Canada, laquelle met l’accent sur le renforcement de la souveraineté, le développement économique et social, la gouvernance et la protection de l’environnement de l’Arctique canadien.

Le brise‑glace polaire pourra naviguer dans l’Arctique canadien plus loin au Nord et pour une période de plus en plus longue chaque année. Il permettra à la GCC de couvrir davantage les eaux de l’Arctique canadien et les eaux adjacentes et pourra être exploité pendant trois saisons, sur une plus grande superficie de l’Arctique et dans des conditions de glace plus difficiles.

Le brise-glace polaire servira de navire amiral pour la flotte de la Garde côtière.  Il est présentement prévu qu’il soit livré suivant le désarmement du NGCC Louis S. St-Laurent.

Brise-glace polaire

Si vous avez des questions ou besoin de plus de renseignements, contactez l'équipe des Brise-glace polaire.