La Navigation Électronique (e-Navigation)

Introduction

La vision du Canada pour la navigation électronique :

L’utilisation généralisée de la navigation électronique au Canada par les marins et les administrations à terre afin d’accroître la sécurité maritime, la sûreté, l’efficacité et la protection de l’environnement.

La Garde côtière canadienne (GCC) étant l’agence responsable de la livraison des services maritimes au Canada joue un rôle de leader par rapport au développement et à la mise en œuvre de la navigation électronique à travers le pays. Le concept de navigation électronique se développe présentement à l’échelle internationale et tous s’accordent pour que sa mise en œuvre se fasse d’une façon coordonnée. Plusieurs avantages résulteront de la navigation électronique notamment : une amélioration de la sécurité maritime, un accroissement des échanges maritimes (bénéfices économiques) et une amélioration de la protection environnementale.

En 2008-09, la GCC a complété une stratégie relative à la navigation électronique. Cette stratégie a utilisé les principaux principes directeurs qui étaient déjà reconnus par les Comités sur la navigation électronique de l’Association International de Signalisation Maritimes (AISM) et de l’Organisation Maritime Internationale (OMI). Des consultations avec des experts internationaux, Transports Canada (TC) et le Service Hydrographique du Canada (SHC) ont aussi contribuées à bien encadrer la stratégie.

En 2009-2010, en réponse à une initiative de sondage international, la GCC a consulté les navigateurs et autres Ministères/Organisations afin d’identifier les besoins des utilisateurs. Trois sujets principaux ont fait partie du sondage : les communications maritimes, l’interface humain-machine, et les améliorations techniques/opérationnelles. Les informations recueillies ont aidé à préparer un plan de mise en œuvre adapté aux besoins des utilisateurs. Les résultats de ce sondage ont été partagés tant à l’échelle nationale qu’internationale et sont devenus le fondement de l’élaboration d’une matrice des services requis pas les utilisateurs canadiens de la navigation électronique. Cette matrice priorise la prestation de services des autorités côtières anticipés par les marins. Elle est subdivisée en zones de navigation, afin de fournir les renseignements appropriés aux zones appropriées sans imposer des données inutiles aux marins.

En 2011-2012, la GCC a effectué une évaluation de l'état de préparation de l'analyse des lacunes en matière de données et a travaillé sur l’ébauche d’une vision nationale. Cette vision nationale a été publiée en août 2012 en collaboration avec d’autres ministères fédéraux tels que Transports Canada, le Service hydrographique du Canada, Environnement Canada, l’Agence des services frontaliers du Canada, la Corporation de Gestion de la Voie Maritime du Saint-Laurent et la Garde côtière canadienne. Un rapport sur le travail accompli en 2011-12 fut complété, lequel propose une première étape vers la mise en service d’un concept des opérations pour la navigation électronique au Canada.

En 2012-13, un répertoire national a été créé avec l’objectif d'agir comme un guichet unique pour l'accès aux données et services actuellement disponibles sur les sites Web existants. Cette page web n’est seulement qu’une première étape vers la mise en place d'un portail national pour la navigation électronique au Canada.

La Garde côtière canadienne, avec ses partenaires, travaille actuellement sur un concept d'opérations qui définira comment, techniquement et fonctionnellement, la navigation électronique sera mise en service pour le bénéfice des utilisateurs. Vos commentaires ou vos questions sur la navigation électronique peuvent être adressés par courriel.

Documents

Pour obtenir une version papier ou PDF veuillez nous contacter par courriel.

  • Vision de la navigation électronique au Canada, août 2012
  • Rapport 2011-2012
  • Services Required Matrix
  • Stratégie de la GCC relative à la navigation électronique (octobre 2008)
  • Sondage canadien sur les besoins des utilisateurs par rapport à la navigation électronique