Équipage de navire - Manoeuvrier Dave Evans, NGCC W.E. Ricker

Transcription vidéo

Bonjour. Je m’appelle Dave Evans. Je travaille à bord du W.E. Ricker, un navire de recherche de la Garde côtière. Nous transportons les scientifiques de la station biologique vers le large pour y capturer des échantillons qu’ils étudieront. Ma journée débute le matin. Le petit-déjeuner dure de 6 h 00 à 7 h 00 le matin et nous partons ensuite pour la pêche. Nous utilisons habituellement un filet de chalutage que nous tirons derrière le bateau, mais ce n’est pas ce que nous faisons maintenant. Nous sommes sur le point de dérouler un filet de type Bongo pour le mettre à l’eau à une certaine profondeur pour ensuite le remonter et capturer du plancton et du phytoplancton que nous allons ensuite recueillir à l’extrémité du filet, dans cet autre petit filet que nous avons installé. Nous allons ensuite remettre le fruit de cet effort aux scientifiques qui l’utiliseront afin de procéder à leurs études.

Il y a maintenant 11 ans que je suis entré au service de la Garde côtière. Auparavant, je travaillais à titre de contrôleur dans le domaine du saumon commercial, une industrie ou plutôt une espèce de poisson qui était en déclin et où il n’y avait plus d’argent à faire. J’ai donc quitté le domaine de la pêche pour joindre les rangs de la Garde côtière où je me trouve maintenant depuis 11 ans et où j’occupe un métier formidable.

Je crois qu’un des moments les plus mémorables que j’ai vécus fut lorsqu’on a aperçu des épaulards en compagnie de phoques, alors qu’ils tentaient d’enseigner à leurs petits la façon de capturer des phoques et du poisson, entre autres. C’est passablement intéressant. C’est vraiment un bon emploi qui vous apporte beaucoup et qui vous permet de voir bien des choses différentes, comme des baleines et des paysages à couper le souffle, sans compter que vous vivez constamment sur l’eau, alors que je tente vraiment de me rapprocher de l’industrie. Auparavant, j’étais pêcheur. J’ai donc pu voir beaucoup de bateaux de pêche et de navires de partout sur la planète. Ce travail est passablement intéressant. Je recommanderais à quiconque de joindre les rangs de la Garde côtière pour occuper un emploi tout-à-fait unique.

La Garde côtière canadienne, c’est plus qu’une carrière, c’est une aventure!