Équipage de navire - Huileur Roland Perry, NGCC Earl Grey

Note :

Vidéo anglais avec sous-titre et transcription en français

Transcription vidéo

Mon nom est Roland Perry et je suis huileur sur le Navire de la Garde côtière canadienne Earl Grey.

Je suis originaire de la région des Maritimes. Je travaille à la Garde côtière depuis 22 ans. Je vois à tout à bord du vaisseau. S’il y a un bris d’équipement, je me charge des réparations. Je m’occupe des moteurs, génératrices, compresseurs, appareils de climatisation, systèmes électriques et plomberie. Je suis le mécanicien à bord. Je travaille normalement des quarts de six heures, suivis d’une pause de six heures. Les quarts de travail sont parfois plus longs. En arrivant au travail, je fais d’abord le tour de la salle des machines et je m’assure qu’il n’y a aucune fuite. Je vérifie le niveau d’huile et tout ce qui doit être vérifié, puis je continue la surveillance. On ne sait jamais ce qui peut se produire et le huileur doit être prêt à intervenir et garder les oreilles, les narines et les yeux grands ouverts, puisque ce sont les trois sens qui sont sollicités. Pour être huileur, vous devez posséder votre MED (Fonctions d’urgence en mer) et obtenir votre cote de sécurité pour la salle des machines. Vous pouvez l’obtenir à Holland College, à moins d’avoir  travaillé sur d’autres vaisseaux auparavant. Dans ce cas, vous devriez déjà l’avoir obtenu. Pour moi, c’est une belle vie, une belle carrière. Je travaille durement pendant 28 jours, puis je me repose pendant 28 jours.

Je garde plusieurs souvenirs mémorables de ces voyages en plein milieu de l’océan à admirer les splendides couchers de soleil. Installé sur le pont arrière, j’en ai vu des millions… des baleines et des dauphins. Ma tête est remplie de magnifiques souvenirs. C’est la vie que j’ai choisie et elle deviendra peut-être aussi la vôtre, si c’est ce que vous désirez.