Bénévoles

Voulez-vous être bénévole à la Garde côtière canadienne?

Envisagez de vous joindre à la Garde côtière auxiliaire canadienne en tant que sauveteur bénévole! Les sauveteurs bénévoles sont des plaisanciers ou des navigateurs expérimentés qui combinent leur passion pour la navigation avec leur désir d’aider les autres.

Qu’est-ce que la Garde côtière auxiliaire canadienne?

La Garde côtière auxiliaire canadienne est formée de cinq organismes sans but lucratif régionaux et nationaux, qui regroupent plus de 4 000 membres bénévoles partout au Canada. La Garde côtière auxiliaire organise le travail des bénévoles lorsque vient le temps d’aider la Garde côtière dans ses programmes de recherche et sauvetage et de sécurité nautique.

Quand il s’agit d’interventions de recherche et sauvetage, il est essentiel qu’un nombre suffisant d’embarcations et de bénévoles soient disponibles pour fournir le meilleur service possible et se rendre immédiatement sur les lieux d’un accident. La réaction doit être rapide, car des vies en dépendent.

La plupart des demandes d’assistance passent par l’un des trois centres conjoints de coordination des opérations de sauvetage du Canada, aussi connus sous l’acronyme CCCOS, ou proviennent d’un centre secondaire de sauvetage maritime (CSSM) (Garde côtière canadienne seulement). Les CCCOS, composés de coordonnateurs en recherche et sauvetage de l’armée canadienne et de la Garde côtière canadienne, sont en alerte 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, et ce, toute l’année.

Les CCCOS et les CSSM font appel aux ressources les plus proches et les plus appropriées pour intervenir en cas d’incident.

Le saviez-vous?

La Garde côtière auxiliaire canadienne est un acteur majeur du réseau d’intervention national en recherche et sauvetage. Chaque année, la Garde côtière auxiliaire canadienne intervient dans environ 25 % des quelque 6 000 incidents nécessitant des opérations de recherche et sauvetage en mer. Cela se traduit par plus de 200 vies sauvées chaque année.

Flotte et réseau de bénévoles

La Garde côtière auxiliaire canadienne est formée de près de 4 000 bénévoles dévoués, qui exploitent plus de 1 100 navires. Elle est un complément important et efficace de la capacité de recherche et sauvetage en mer au Canada.

Cette flotte de navires met gratuitement à la disposition de la Garde côtière auxiliaire plusieurs navires exploités par leur propriétaire (pêcheurs commerciaux, embarcations de plaisance). Toutefois, certaines régions dépendent essentiellement des bateaux réservés aux interventions de recherche et sauvetage, qui sont la propriété de la collectivité.

Pour faire partie de la flotte de la Garde côtière auxiliaire canadienne, les navires doivent respecter des normes rigoureuses. Les membres doivent veiller à ce que leur bateau soit conforme en tout temps à ces normes.

Que font les bénévoles?

Les bénévoles appuient le mandat de la Garde côtière canadienne, qui finance la Garde côtière auxiliaire canadienne au moyen de cinq accords de contribution régionaux. Leur mission consiste à sauver des vies en mer et à sensibiliser les usagers des cours d’eau sur les pratiques de navigation sécuritaires.

Les ressources de la Garde auxiliaire sont situées stratégiquement entre celles de la Garde côtière, aux endroits où le trafic maritime se concentre et où les risques en mer sont élevés. Les bénévoles doivent être disponibles surtout pendant la saison de navigation afin de répondre aux demandes d’assistance. Ils doivent également suivre une formation et participer à des exercices pratiques pour maintenir leurs compétences à jour et être prêts lorsqu’il le faut.

Pour prévenir les accidents et les pertes de vie, les bénévoles doivent également :

  • effectuer des inspections gratuites des embarcations de plaisance et des petits bateaux de pêche;
  • faire des démonstrations de l'équipement de sécurité maritime;
  • participer à des cours de sécurité nautique, à des expositions et à des salons nautiques.

Le saviez-vous?

En 2015, les unités de la Garde côtière auxiliaire canadienne ont répondu à plus de 1 800 demandes d’interventions de recherche et de sauvetage et ont participé à des milliers d’entraînements en mer et à terre.

Où puis-je faire du bénévolat?

Le territoire couvert par la Garde côtière auxiliaire canadienne est vaste. La zone de responsabilité du Canada en matière de recherche et sauvetage s’étend sur plus de 5,3 millions de kilomètres carrés, en bordure de l’une des côtes les plus accidentées du monde. La Garde côtière auxiliaire canadienne est également présente dans plusieurs des principales voies navigables intérieures du Canada desservies par le programme de recherche et sauvetage de la Garde côtière (la voie maritime du Saint-Laurent, les Grands Lacs, etc.).

Voici les divisions de la Garde côtière auxiliaire canadienne de tout le pays :

Dans les villages de bord de mer, les marinas et les ports de l’ensemble du Canada, les bénévoles sont organisés en unités qui s’occupent des missions de leur zone. Chaque unité est dirigée par un chef d’unité élu. Un groupe d’unités se rassemble pour constituer une zone dirigée par un directeur.

Le saviez-vous?

La Garde côtière auxiliaire canadienne est reconnue comme l’une des meilleures organisations bénévoles de sauvetage en mer au monde, tant du point de vue de la sûreté que de la rentabilité, et a reçu de nombreux prix nationaux et internationaux.

Rémunération et avantages

Les bénévoles ne sont pas rémunérés pour leur travail. Lorsqu’ils prennent part à des activités de recherche et sauvetage autorisées, les propriétaires de bateau se font rembourser les dépenses liées aux activités de recherche et sauvetage, c’est-à-dire le carburant.

En revanche, les personnes qui sont membres de la Garde côtière auxiliaire canadienne font partie d’une grande équipe, dont l’histoire est remplie de nombreux exploits, de missions réussies et de vies sauvées. Les membres de la Garde côtière auxiliaire sont motivés par la fierté qu’ils retirent de leur travail et par les remerciements des personnes auxquelles ils ont porté secours et leur famille.

Le saviez-vous?

Étant donné que les bénévoles ne se font rembourser que les dépenses directes nécessaires aux missions de recherche et sauvetage auxquels ils participent, le gouvernement du Canada reçoit environ 37 $ pour chaque dollar réellement dépensé dans le cadre des services de la Garde côtière auxiliaire canadienne. Autrement dit, les bénévoles de la Garde côtière auxiliaire font économiser aux contribuables canadiens des millions de dollars en offrant ce service bénévolement.

Que dois-je faire pour devenir bénévole?

Vous êtes un navigateur qualifié détenteur d’un certificat de conducteur d’embarcations de plaisance? Communiquez avec le bureau régional de la Garde côtière auxiliaire canadienne le plus près de chez vous pour offrir votre aide.

Renseignements additionnels